Le kayak n’est pas seulement un bateau pour les athlĂštes qui aiment les poussĂ©es d’adrĂ©naline, mais aussi pour ceux qui veulent mener une vie saine et active ou simplement pĂȘcher.

Le kayak est un bateau qui peut vous faire penser au canoĂ« dans un premier temps. Il est difficile pour un dĂ©butant de les distinguer d’un coup d’Ɠil paresseux, mais il existe de nombreuses diffĂ©rences, Ă  commencer par la forme. Le canoĂ« est grand et peut accueillir deux personnes ou plus. À l’intĂ©rieur, vous pouvez vous mettre Ă  genoux ou, s’il est Ă©quipĂ© d’un Ă©lĂ©vateur, vous asseoir dessus.

Une seule pagaie est utilisĂ©e pour la navigation, il faut donc changer de cĂŽtĂ© activement et alternativement pour avancer. Le kayak est au contraire un bateau utilisĂ© par des personnes vivant dans des zones arctiques inhospitaliĂšres comme les Inuits et les Esquimaux. Il est donc beaucoup plus Ă©troit et plus petit, ne pouvant gĂ©nĂ©ralement accueillir qu’une seule personne, mais a une forme plus longue et plus effilĂ©e. À l’intĂ©rieur du kayak, vous vous asseyez avec les jambes tendues, transformant le bateau en une ramification de votre corps et vous vous dĂ©placez Ă  l’aide d’une pagaie double, beaucoup plus confortable pour gĂ©rer les voies d’eau rapides et vous diriger immĂ©diatement.

A l’origine, ces bateaux Ă©taient utilisĂ©s pour le transport et la chasse, mais ils ont depuis pris une valeur sportive et sont tenus en haute estime par les amateurs de sports extrĂȘmes, leur permettant de faire du rafting et du down rafting sur des riviĂšres inaccessibles.

Le kayak comme outil sportif

La beautĂ© du bateau est qu’il peut ĂȘtre apprĂ©ciĂ© aussi bien par les dĂ©butants que par les experts et, dans les deux cas, les bienfaits du kayak pour le corps sont bien connus. Tout d’abord, c’est l’activitĂ© cardio, qui met en mouvement le systĂšme cardio-vasculaire en oxygĂ©nant tous les tissus et en faisant fonctionner le cƓur correctement. Pour une heure d’activitĂ©, le kayak peut consommer plus de 400 calories, une quantitĂ© considĂ©rable par rapport aux 20 km nĂ©cessaires Ă  un vĂ©lo pour consommer la mĂȘme quantitĂ© de calories.

En ce qui concerne les muscles, le fait de pousser la pagaie dans l’eau et d’avancer de cette maniĂšre fait travailler les muscles des bras, des Ă©paules, du dos, de la poitrine et des abdominaux, favorisant ainsi le renforcement musculaire de tout le haut du corps.

Les dĂ©butants peuvent l’utiliser en mer ou sur des plans d’eau tranquilles comme les nombreux lacs d’Italie, tandis que les experts en quĂȘte de sensations fortes peuvent faire du rafting et profiter des riviĂšres les plus inaccessibles du pays.

PĂȘche en kayak

Ces derniers temps, une discipline appelĂ©e « pĂȘche en kayak » s’est rĂ©pandue. En rĂ©alitĂ©, plus qu’une invention des temps modernes, c’est un retour au passĂ©, il suffit de penser qu’il a Ă©tĂ© utilisĂ© prĂ©cisĂ©ment pour obtenir de la nourriture et des moyens de subsistance des populations des zones arctiques. Pour ceux qui veulent tenter l’expĂ©rience, il n’est bien sĂ»r pas nĂ©cessaire d’aller aux cannes Ă  pĂȘche, mais il suffit de longer les choses et de partir un peu avec une canne Ă  pĂȘche installĂ©e Ă  l’arriĂšre du kayak pour commencer Ă  pĂȘcher en mer.

L’avantage de l’utilisation du kayak est le calme, vous n’aurez pas de moteur Ă  bord qui puisse effrayer les poissons et vous approcherez de la zone de pĂȘche de façon tout Ă  fait naturelle. Mais avant de commencer Ă  pĂȘcher avec le kayak, vous devez ĂȘtre bien prĂ©parĂ© dans les deux disciplines afin de pratiquer l’activitĂ© en toute sĂ©curitĂ©, car la taille du bateau vous obligera Ă  vous rendre seul dans la zone.

En ce qui concerne la pĂȘche dans les lacs et les riviĂšres, il est possible de pratiquer le spinning et la pĂȘche Ă  la mouche Ă  l’aide de petits kayaks, qui sont faciles Ă  manƓuvrer mĂȘme dans des espaces plus Ă©troits et se dĂ©placent avec agilitĂ© dans la vĂ©gĂ©tation. En mer, en revanche, le kayak donne le meilleur de lui-mĂȘme et trois techniques de pĂȘche peuvent ĂȘtre adoptĂ©es : le spinning, la traĂźne et le bolentino. La pĂȘche au filin tire son nom de l’appĂąt artificiel, le spin, qui attire dans la mer les poissons prĂ©dateurs tels que le bar, le barracuda, le dentex, la sĂ©riole et la lamproie, alors qu’en eau douce il peut menacer la truite, le saumon, le poisson-chat, la perche chars. Il peut donc ĂȘtre pratiquĂ© aussi bien dans les rĂ©cifs naturels qu’Ă  l’embouchure des riviĂšres.

Le chalutage consiste Ă  attacher des cannes Ă  pĂȘche Ă  l’arriĂšre du bateau et des appĂąts vivants ou mĂȘme des poissons pour attirer les prĂ©dateurs pendant la navigation. Si elle est gĂ©nĂ©ralement utilisĂ©e par les grands bateaux Ă  moteur sur le kayak, elle prend des connotations diffĂ©rentes car la propulsion est liĂ©e Ă  votre mouvement. Dans ce cas Ă©galement, deux cannes sont installĂ©es en mĂȘme temps avec des appĂąts Ă  diffĂ©rentes profondeurs pour augmenter les chances de capture. Les poissons qui peuvent ĂȘtre pĂȘchĂ©s sont le thon, le barracuda et la sĂ©riole.

Le bolentino, enfin, est pratiquĂ© lorsque le bateau est Ă  l’arrĂȘt en utilisant une canne Ă  pĂȘche ou une ligne de pĂȘche Ă  la main. C’est une discipline trĂšs variable et qui garantit un peu de personnalisation en fonction du poisson souhaitĂ©. Vous pouvez ensuite utiliser diffĂ©rents appĂąts tels que le calmar, les crevettes et les sardines pour attraper des poules de mer, des mulets, des mormore et des dorades.

ModĂšles de kayaks

Pour pratiquer cette activitĂ© sans engagement ou sur des plans d’eau tranquilles, vous pouvez Ă©galement compter sur des kayaks gonflables peu coĂ»teux, mais si vous envisagez de faire du kayak (voici les meilleurs modĂšles) ou de naviguer sur des riviĂšres en furie n’est peut-ĂȘtre pas la meilleure solution.

La premiĂšre Ă©tape est bien sĂ»r d’apprendre Ă  utiliser le bateau. Faites donc appel aux diffĂ©rentes associations prĂ©sentes sur le territoire italien qui vous permettent de louer des kayaks et de bĂ©nĂ©ficier de cours spĂ©ciaux. Ce n’est qu’alors que vous pourrez dĂ©cider d’acheter votre kayak personnel en fonction de vos besoins. Les kayaks Ă  coque rigide sont gĂ©nĂ©ralement beaucoup plus chers mais aussi plus performants et durent beaucoup plus longtemps, rĂ©sistant aux branches et aux rochers coupants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RĂ©soudre : *
30 − 24 =