Partir à la découverte de la France peut se faire de différente manière. Les séjours en campings, visites des grottes et pourquoi pas le kayak ? Parmi ses ressources naturelles, le pays regorge de fleuve traversant ses départements et villes. Utiliser le kayak comme transport pour les apercevoir  serait à la fois amusant et enrichissant. Se balader sur les eaux au plus près de la végétation, des faunes, une expérience à faire au moins une fois dans la vie.

Faire du kayak sur La Loire

Il s’agit d’une rivière qui se démarque des autres par sa longue distance. En effet, elle mesure plus de 1000 km, prenant sa source au Mont Gerbier-de-Jonc en Ardèche pour se terminer à Saint-Nazaire dans l’Atlantique. Les cadres qu’elle propose garantissent un dépaysement total. De plus, nul besoin d’être un adepte des randonnées nautique pour s’y lancer.

Faire du kayak le long de la Loire c’est comme se balader sur un tapis rouge marin. Assurément, cela résulte du fait qu’à ses bordures siègent plusieurs châteaux qui sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité en 2000 par l’UNESCO dont on note le château d’Amboise, Chaumont-sur-Loire ou de Blois.

En outre, on peut s’attendre à d’agréables surprises en se promenant en kayak sur La Loire. Aussi, en plus de traverser des villages et des villes, les randonneurs peuvent y voir une faune et une flore riche et variée, dont des espèces migratoires. Certaines espèces sont protégées étant sur des sites labélisés Natura 2000.

Faire du kayak sur L’Orb

Niveau avancé

Sans pour autant être trop dangereuse, l’Orb est plutôt une rebelle en son genre. Sur ses 135 km, elle promet des variations de parcours. Autrement dit, tantôt ses eaux sont calmes, tantôt elles serpentent fortement.

Partant du Mont Bouvial pour finir dans la Méditerranée à Valras, l’Orb propose plusieurs chemins intéressants pour le kayak. Il en est de même pour le parcours de Colombières à Roqueburn. D’une durée de 7h sur 21 km de distance, on le conseille pour les sportifs. En effet, sur ses descentes et rapides, l’itinéraire nécessite de l’endurance et de la technique.

Niveau débutant

On peut aussi citer le parcours en kayak de Vieussan à Roqueburn. Fini en 3h en moyenne, son accès n’exige pas un niveau d’expert. Même les enfants peuvent participer à la balade. Il faut néanmoins qu’ils aient au minimum 6 ans et qu’ils sachent nager.

Faire du kayak sur L’Aveyron, idéale pour une expédition en famille

Une ambiance chaleureuse domine la balade en kayak le long de cette rivière. Petits vestiges du Moyen-âge, de la verdure et village captivants… Voilà ce dont son environnement est constitué. En plus, débutant ou expert en kayak sont les bienvenus sachant qu’il existe divers chemins en option.

Pour 290km de longueur, les visiteurs ont le choix entre 2 et 4 jours de randonnée en fonction du parcours. Par exemple, il y a Laguépie à Montricaux ou Bruniquel. Sachant qu’on ne peut finir 61km en pagaie en une journée, l’excursion s’échelonne sur 4 jours avec 5h de pagaie au maximum sans compter les temps de repos.

Entre autres, on peut opter pour un voyage court de 2 jours allant de Lexos à Cazals ou Penne sur Tarn.  La distance totale étant de 31 km, le premier et le deuxième tronçon sont respectivement longs de 13,5 km et 17 km. Il convient de dire qu’à chaque escale se trouvent des établissements où les visiteurs peuvent passer la nuit et se ravitailler

Faire du kayak sur Le Gardon, une balade tranquille en terre sauvage

En premier lieu, rappelons que la nature d’une rivière peut être de classe 1 ou 2. Pour celle-là, seulement 30 km sur 127 km peuvent être pratiqués et ce tronçon est de catégorie 1. Tout niveau en kayak y est accepté. Au fur et à mesure que l’on avance, on remarque que le cadre a été bien préservé, voire est resté à l’état sauvage. Le passage sous le fameux Pont du Gard reste néanmoins une des meilleures attractions sur le Gardon.

En second lieu, on y distingue principalement 4 types de parcours, généralement finis en 2 jours pour chacun d’entre eux. Ainsi, il y a Russan à Collias pour une distance de 22 km. Par la suite,  Pont Saint Nicholas à Collias jusqu’au Pont du Gard, 19 km. Collias à la Baume puis Collias à Pont du Gard sur 15 km de longueur.  Le dernier tout en étant le plus long, Russan à Collias jusqu’à Pont du Gard avec 30 km de balade.

Pour finir, les gorges du Gardon sont un espace sauvage et protégé. Le respect de l’environnement prime. De ce fait, il n’y aura ni d’espace sanitaire ni d’aire de camping. On invite d’ailleurs le visiteur à bien nettoyer derrière lui après chaque passage.

Faire du kayak sur Le Tarn, promenade en eau limpide et transparente

Riche en ressources naturelles, qu’il s’agisse d’espèces végétales ou animales, l’UNESCO a fait du Tarn un de ses patrimoines. Elle n’est constituée que de paysages magnifiques, de la verdure partout et une eau limpide et transparente. C’est une rivière naturelle, elle prend sa source dans le Mont Lozère pour se terminer dans la Garonne.

Pour s’aventurer le long de ses rivages en kayak, nul besoin de s’équiper plus que nécessaire. Gilet de sauvetage, chaussures fermées, etc… le stricte minimum. Vous pourrez laisser vos affaires encombrantes dans un des campings ou hôtels environnants.

Enfin, le Tarn s’étale sur plus de 350 km. Essentiellement, on distingue deux parcours pour sa découverte. La descente du Tarn sur 32 km, dont une expédition de 2 jours et la descente sur 47 km pour une durée de 3 jours. Accessibles à partir de 6 ans, en plus de savoir nager, les embarcations utilisées sont disponibles en biplace ou en monoplace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 14 =