Lorsque vous dĂ©cidez de pratiquer un sport de plein air, tel que le trekking, le choix des vĂȘtements et des accessoires est une Ă©tape fondamentale. Les chaussures, en particulier, nĂ©cessitent un examen approfondi : quels critĂšres devez-vous garder Ă  l’esprit afin de ne pas commettre d’erreurs ?

Consultez nos instructions afin de ne pas dépenser inutilement votre argent.

En fonction du terrain

Quand on parle de trekking, il faut toujours se rĂ©fĂ©rer au type de terrain que l’on va devoir parcourir, ce qui dĂ©termine en fait le type de chaussure le mieux adaptĂ© pour ne pas abĂźmer les pieds. Normalement, il y en a trois : les simples, les irrĂ©guliers et les trĂšs irrĂ©guliers, aussi appelĂ©s hors-piste.

Le premier type est trĂšs stable, uniforme, ne prĂ©sente pas de diffĂ©rences de hauteur, si ce n’est lĂ©gĂšres : on parle de vallĂ©e ou de plaine. Dans ce cas, une chaussure souple et flexible est indiquĂ©e, ce qui favorise le mouvement naturel du pied. Bien que l’amortissement soit un facteur essentiel, dans ce cas, il devient tout Ă  fait relatif.

Les sols irrĂ©guliers ont des surfaces qui peuvent ĂȘtre raides, riches en roches, avec des marches, ils sont donc typiques des montagnes ou des collines. Les zones hors des sentiers, en revanche, ont Ă©galement des cours d’eau et ne sont souvent pas signalĂ©es, ce qui nĂ©cessite encore plus d’attention.

Dans ces deux derniers cas, il est prĂ©fĂ©rable d’opter pour une chaussure haute, qui protĂšge Ă©galement la cheville, et qui est Ă©galement plus rigide. Des renforts ne doivent pas manquer, dans des zones telles que le talon ou sur les cĂŽtĂ©s, et aussi une membrane, de prĂ©fĂ©rence en Gore Tex, qui Ă©limine le problĂšme de l’infiltration d’eau.

La durĂ©e de l’excursion

Bien que ce concept soit liĂ© au degrĂ© de prĂ©paration, il vaut la peine de rĂ©flĂ©chir au temps qu’il vous faudra pour atteindre votre objectif. C’est pourquoi il faut considĂ©rer qu’une voie plus longue sera mieux abordĂ©e avec une paire de chaussures solides.

Tenez Ă©galement compte du fait que, s’il y a des rochers ou des obstacles, il est prĂ©fĂ©rable qu’ils soient fermĂ©s, mĂȘme s’ils sont permĂ©ables Ă  l’air, car ouverts, ils vous mettront en plus grand danger. Comme nous l’avons dĂ©jĂ  dit, l’expĂ©rience est aussi un critĂšre, car si vous ĂȘtes dĂ©butant, il vaut mieux choisir la paire la plus forte, afin de ne pas vous blesser les pieds.

Dure ou douce ?

Les chaussures de randonnĂ©e sont de diffĂ©rents types : rigides ou souples, pour commencer. Les premiers assurent la stabilitĂ© sur le terrain, tandis que les seconds assurent une bonne mobilitĂ© : le choix devra ĂȘtre fait en fonction de votre prĂ©paration physique, ainsi que, comme dit, du type de terrain.

Cependant, elles peuvent aussi ĂȘtre hautes, moyennes ou basses : les premiĂšres soutiennent davantage la cheville, les secondes atteignent la cheville, les troisiĂšmes laissent toute la partie arriĂšre dĂ©couverte. Que prĂ©fĂ©rez-vous ? Toujours ceux qui protĂšgent la partie la plus exposĂ©e au danger, tant dĂ©pend du chemin que vous allez prendre.

Quant aux renforts, en plus d’assurer une plus grande sĂ©curitĂ© en certains points du pied, ils ne feront qu’allonger la durĂ©e de vie des chaussures, car elles rĂ©sisteront mieux aux chocs et pourront donc ĂȘtre utilisĂ©es plus longtemps et pour des promenades de plusieurs jours.

La seule

C’est trĂšs important, car c’est ce qui assure un bon amortissement, une bonne performance et un bon soutien avec une bonne prise. Il est prĂ©fĂ©rable d’opter pour un Vibram, qui garantit une torsion minimale, afin de ne pas se tordre.

Il absorbe Ă©galement trĂšs bien les chocs, ce qui le rend idĂ©al pour tous les types de terrain, mĂȘme mouillĂ© ou humide, car vous ne risquez pas de glisser.

Le Gore Tex

Si vous ĂȘtes prĂȘt Ă  dĂ©penser un peu plus pour obtenir de bons rĂ©sultats et surtout Ă  laisser votre pied dans un environnement confortable, envisagez d’acheter un modĂšle avec une membrane Gore Tex.

Cet élément assure non seulement une bonne imperméabilité mais aussi une respirabilité enviable, minimisant ainsi les tracas liés au port prolongé de chaussures. Il existe trois types différents au choix : confort étendu, confort performant, confort isolé.

Le premier type est parfait pour la pĂ©riode chaude, donc si vous envisagez de faire de la randonnĂ©e en Ă©tĂ©, ce matĂ©riel vous Ă©vitera de transpirer tellement que vous dĂ©ciderez d’abandonner la randonnĂ©e.

Le second type est idĂ©al pour le trekking urbain, mais convient Ă©galement Ă  diffĂ©rents types d’activitĂ©s, y compris les sorties simples, et pour toutes les saisons, car ils sont Ă©galement trĂšs rĂ©sistants Ă  l’humiditĂ© et Ă  l’eau.

Le troisiĂšme type, en revanche, est celui Ă  privilĂ©gier pour la pĂ©riode la plus froide, car il garantit la bonne chaleur aux pieds, grĂące Ă  l’isolation thermique qu’il procure. Si vous envisagez de faire un trekking dans la neige, ce matĂ©riel est ce que vous devez rechercher dans le modĂšle de chaussures Ă  acheter.

Foire aux questions (FAQ)

Quel type de chaussures de randonnée est le plus sûr ?

Le critĂšre permettant de dĂ©terminer la paire de chaussures de randonnĂ©e Ă  choisir pour Ă©viter le danger est le type de poids que vous avez l’intention de porter avec vous. Ainsi, si vous envisagez de faire une petite randonnĂ©e, juste une journĂ©e, il est conseillĂ© d’opter pour un modĂšle de type trail running et non pour une paire de bottes, car le poids sera rĂ©duit.

Si, en revanche, vous avez l’intention de marcher pendant plusieurs jours, il vaut mieux prĂ©fĂ©rer des bottes moyennes, qui peuvent Ă©galement bien soutenir la cheville. Dans tous les cas, si vous ĂȘtes entraĂźnĂ© et que vous savez donc comment aborder un itinĂ©raire plus difficile, vous pouvez Ă©galement rester sur vos chaussures de trekking.

Enfin, lorsque les excursions sont beaucoup plus longues, et que vous devrez donc emporter un sac à dos bien rempli et donc plus lourd, le choix devra se porter sur des bottes plus lourdes et renforcées.

Les chaussures de randonnée donnent-elles des ampoules ?

Toutes les nouvelles chaussures, mĂȘme les chaussures de trekking, peuvent provoquer des ampoules sur les pieds, qui sont douloureuses et gĂȘnantes, surtout si vous avez l’intention de faire une trĂšs longue randonnĂ©e. Nous pouvons vous donner deux suggestions Ă  cet Ă©gard : premiĂšrement, vous devriez les essayer sur un chemin plus court, afin de vĂ©rifier qu’ils sont adaptĂ©s Ă  l’itinĂ©raire que vous souhaitez aborder.

Une fois que vous l’aurez vĂ©rifiĂ©, vous pourrez dĂ©terminer si le confort est tel que vous pourrez marcher longtemps sans problĂšme. DeuxiĂšmement, vous pouvez Ă©galement prĂ©venir les ampoules en utilisant un peu de vaseline sur vos pieds avant de mettre vos chaussettes techniques. Cela rĂ©duira les frottements sur la peau et vous serez plus confiant dans le fait que cela n’entraĂźnera pas la formation de blessures.

Dois-je acheter des chaussettes spéciales pour mes chaussures de randonnée ?

Disons que ce n’est pas un Ă©lĂ©ment obligatoire, mais il est certain que si vous avez une paire de chaussettes techniques, l’expĂ©rience sera beaucoup plus agrĂ©able. En effet, non seulement ils apportent un amorti, prĂ©servant ainsi le dos, mais ils prĂ©viennent aussi les ampoules en gardant les pieds au sec.

Les chaussures de randonnĂ©e doivent-elles ĂȘtre hautes ou basses ?

Ceux qui ont une cheville basse, qui ne soutiennent donc pas cette partie du corps, sont lĂ©gers et confortables, adaptĂ©s aux chemins qui ne sont pas impermĂ©ables et avec peu de diffĂ©rence de hauteur. Ceux qui ont des chevilles Ă©levĂ©es, en revanche, offrent un meilleur soutien lors des excursions plus exigeantes, protĂ©geant ainsi les pieds d’Ă©ventuelles entorses.

Combien coûtent les meilleures chaussures de randonnée ?

Dans ce cas prĂ©cis, le dicton « plus on dĂ©pense et moins on dĂ©pense » est vrai : une bonne paire de chaussures de trekking ne peut en effet pas ĂȘtre trop bon marchĂ©, sinon la qualitĂ© des matĂ©riaux qui la composent ne sera pas aussi excellente.

Disons que la fourchette peut aller de 35 Ă  plus de 200 euros, en fonction des caractĂ©ristiques et du degrĂ© d’amortissement et de protection supplĂ©mentaire. Bien sĂ»r, en achetant des chaussures en ligne, vous pouvez Ă©conomiser un peu plus et trouver des offres qui vous permettent d’avoir un modĂšle trĂšs cher Ă  vos pieds mĂȘme pour la moitiĂ© du prix canonique.

Comment trouver la bonne taille de chaussures de randonnée ?

Les chaussures de randonnĂ©e doivent vous accompagner sur des itinĂ©raires qui peuvent ĂȘtre faciles Ă  suivre mais aussi assez impraticables. C’est pourquoi il est fondamental de choisir la bonne taille afin de ne pas se retrouver avec les pieds endoloris lors d’une randonnĂ©e exigeante.

Vous trouverez ici quelques suggestions qui vous permettront de comprendre quelle doit ĂȘtre la bonne paire pour le chemin que vous allez suivre.

La durée

L’aspect principal que doit avoir une paire de chaussures de randonnĂ©e, qu’elle soit haute ou basse, est d’offrir un confort aux pieds, qui devront affronter des heures de marche et donc se sentir en sĂ©curitĂ© mais aussi ne pas avoir Ă  endurer de douleurs.

Par oĂč commencer ? Tout d’abord de la longueur, qui doit dĂ©passer un peu celle de votre pied, car il y a des facteurs Ă  prendre en compte, comme les chaussettes qui vont crĂ©er une plus grande Ă©paisseur.

Nous vous conseillons de prendre une paire de chaussures supplĂ©mentaire d’une taille supĂ©rieure, car les doigts ne devront pas se cogner contre l’orteil dans des situations telles que la descente. L’espace devra donc ĂȘtre de 1 cm ou demi, si vous voulez Ă©viter de souffrir pendant la marche, risquant aussi de tomber et de vous blesser.

Essayez-les

Lorsque l’on parle d’un achat en ligne, la difficultĂ© rĂ©side dans le fait de ne pas pouvoir essayer la nouvelle paire, risquant ainsi un choix que l’on devra peut-ĂȘtre renvoyer. Une astuce pour Ă©viter cela consiste Ă  prendre la taille du pied en cm et Ă  la comparer avec les instructions du fabricant.

Pour ce faire, un tableau doit bien sĂ»r ĂȘtre disponible pour vous aider Ă  comprendre Ă  quelle taille correspond la longueur du pied. Lorsqu’ils rentrent chez eux, vous pouvez cependant faire un test en descendant la pente avec vos chaussures fermĂ©es et en vĂ©rifiant que vos orteils ne touchent pas l’orteil.

D’autre part, le reste devra ĂȘtre trĂšs ferme, car une chaussure trop large ne fera qu’alimenter la possibilitĂ© d’ampoules : le frottement de la peau contre la chaussure, en effet, provoquerait justement cela.

En résumé

Donc, pour avoir une paire de chaussures de trekking utile et offrant un rĂ©el soutien, il suffit de suivre ces rĂšgles simples : avoir 1 cm d’espace entre les orteils et la pointe, s’assurer que la chaussure s’enroule bien autour du pied et surtout qu’elle bloque la cheville, avoir le talon fermement dedans.

Le modĂšle choisi ne doit cependant pas ĂȘtre trop serrĂ©, de sorte que les pieds se sentent oppressĂ©s, surtout sur la partie vĂ©gĂ©tale, car un aspect essentiel est le confort. Enfin, il convient Ă©galement de considĂ©rer le stockage, meilleur s’il est technique, qui empĂȘche l’apparition de blessures ou d’ampoules et qui, cependant, prend un peu plus de place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RĂ©soudre : *
24 × 27 =